La Renaissance de Molitor

bassin +®t+®
Bassin d’été – © Alexandre Soria

Quand j’ai appris la renaissance de Molitor, autant vous dire que j’étais excitée comme une puce ! Je ne le connaissais qu’à travers quelques clichés mais il est tellement représentatif de toute une époque, d’un univers tellement à part, avant gardiste.. Quel endroit mythique ! Ses bassins, ses cabines, ses abords.. Je me doute bien que le lieu risque d’être pris d’assaut par quelques privilégiés mais peu importe, il revit, revêt ses habits de lumière et qu’on soit parisien de souche, de coeur ou de quelques jours, je pense que l’on prendra tous plaisir à aller (re)découvrir ce bâtiment aujourd’hui classé monument historique et dont la rénovation semble en totale adéquation avec son esprit d’origine.. En tout cas moi, c’est clair que je vais me prévoir ça !

Inauguré en 1929, Molitor a été pendant 60 ans la piscine la plus courue de Paris !
Suite à sa fermeture en 1989, le lieu a alors investi par les street artistes qui en ont fait un véritable espace d’expression urbaine.
Aujourd’hui, 3 mots s’associent à sa renaissance comme une sorte de leitmotiv : Pool Art Life.

4 architectes ont collaboré afin de retranscrire l’authenticité de Molitor.
Tous les espaces ayant conservé des traces de son passé art déco sont reconstruits à l’identique, d’après le projet originel de Lucien Pollet. Sont concernés le bassin d’hiver, les cabines, le restaurant et bien évidemment la fameuse façade jaune « tango » ! Tout un travail de recherche sur les couleurs, dimensions, matériaux et autres détails d’origine a alors été effectué par le Cabinet Perrot et Richard.
Pour les autres espaces, l’architecture devient prolongement du passé et se veut très contemporaine.

La rénov des deux bassins, véritable pierre angulaire du bâtiment, est prise en charge par Jacques Rougerie, spécialiste de l’habitat transaquatique.
Le Cabinet Derbesse, quant à lui, a en charge la coordination de l’ensemble des travaux mais également la sur-élévation qui accueille les chambres. Transparente, celle ci se devait de respecter l’allure originelle de Molitor.
Enfin, Jean Philippe Nuel a investi l’intérieur en cherchant à conjuguer, entremêler et transcender les différentes époques traversées par le lieu.. Et à en voir les différents clichés, le défi a l’air d’avoir été plutôt pas trop mal relevé ! Mais il faudrait bien entendu que j’aille y faire un petit tour pour voir ça de plus près et me faire ma propre idée.. ce serait certainement un mauvais moment à passer mais que voulez vous le devoir m’appelle et quand il faut il faut !

Je parlais de pierre angulaire en évoquant les deux bassins tout à l’heure.. mais pour Molitor tout tourne effectivement autour d’eux. Ces ensembles monumentaux (46m pour le bassin d’été et 33m pour celui d’hiver tout de même!!) structure toute l’architecture du lieu, les flux, les déambulations.. Et puis si on vient à Molitor, c’est avant tout pour nager, bronzer, se délasser.. non ? Sinon, on reste en ville ! Le bassin d’hiver entouré des mythiques cabines bleues se veut sportif, tandis que celui d’été est une invitation à la dolce farniente..

Qui dit concept architectural exceptionnel dit mode de vie exceptionnel. Molitor, avec toutes ses particularités, a toujours été source d’inspiration et a alors accueilli dès son origine galas, défilés et performances. Il est devenu très tôt le haut lieu de la scène créative et artistique de par l’atmosphère qui s’y dégage mais aussi par sa grande propension à laisser parler la spontanéité de ses visiteurs.

C’est pour cette raison que la fibre artistique doit occuper une place conséquente dans cette renaissance. La programmation s’écrira au fil des rencontres et des envies de chacun, aucun domaine ne  sera mis de côté.

Pour pouvoir profiter pleinement de Molitor, il faut en rejoindre le Club très privé et autant vous dire que ce ne sera pas chose aisée pour tous.. Alors pour commencer, on pourra peut être s’offrir, pour une jolie occasion, une nuit dans une des 124 chambres labellisé MGallery, les hôtels prestigieux, mémorables et atypiques du groupe Accor, on pourra même se restaurer, autour d’une table de Yannick Alléno ou sur le Toit Terrasse au coeur du jardin aromatique, et enfin on pourra s’enivrer des cocktails du bar à la jonction des deux bassins..

Piscine Molitor Aout 1985. Paris

Piscine Molitor Aout 1985. Paris
Piscine Molitor Aout 1985. Paris – ©Gilles Rigoulet

Molitor029_Thomas Jorion
© Thomas Jorion

bassin hiver
© Alexandre Soria

NUNCA - courtesy de l'artiste  - crédit photo Stephane Bisseuil (3)
NUNCA – courtesy de l’artiste – crédit photo Stephane Bisseuil

VHILS - courtesy de l'artiste  - cr+®dit photo Stephane Bisseuil
VHILS – courtesy de l’artiste – crédit photo Stephane Bisseuil

chambre 2chambre1lobbyrestaurant
Toit
Molitor 2014 – © Alexandre Soria

Pour plus d’infos ou pour réserver, rdv sur le site de Molitor !

5 commentaires

  1. Bobbie dit

    C’est effectivement merveilleux qu’ils aient restauré cet endroit mythique, le résultat doit être époustouflant. Néanmoins, pour l’occasion, il aurait été sympa de le « démocratiser » et d’en faciliter l’accès aux « gens du commun » car j’ai cru lire que pour y mettre les pieds, il valait mieux être riche ! C’est dommage, je trouve. Bel article cependant, et merci pour toutes ces infos :) Bonne journée !

  2. Blog Joli Place dit

    Super article, c’est sympa de voir l’intérieur rénové. J’y allais quand j’étais enfant et j’étais impressionnée par la beauté et la singularité du lieu, avec ses cabines et ses mosaïques. Quel dommage en effet que l’accès en soit devenu si exclusif et, en voisine du lieu, je regrette que les initiateurs du projet aient choisi d’y ajouter des étages si modernes, qui font perdre tout son charme au bâtiment, à mon sens

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.