La Folie de Sou Fujimoto

20223_294_Vue-Dimitri

Sur le plan architectural, on peut dire que Montpellier est une ville très active et innovante. Je dis pas ça parce que c’est ma ville, mais il suffit de regarder tous les starchitectes qui sont venus y poser leur pierre ! Bofill, Vasconi, Chemetov, François, Hadid, Nouvel, Stark, Fuksas.. Et j’en passe !
Et voilà que suite à la reconnaissance par le New York Times en 2012, la municipalité tient plus que jamais à maintenir ce cap et cette image de capitale de l’architecture moderne ! Dernière initiative en date, les Folies du XXIe siècle !
Au XVIIIe, des architectes locaux imaginaient les Folies Montpelliéraines, de grandes bâtisses à l’appellation de « Domaine » ou « Château » pour les aristocrates et grands bourgeois de la région. Très reconnaissables de par leur style et organisation, elles ont marquées l’histoire architecturale de la ville et sont aujourd’hui encore incontournables pour qui veut bien la connaître et la comprendre. Aujourd’hui, soit 3 siècles plus tard, nait le projet des Folies du XXIe. Son objectif, l’émergence de 12 nouveaux projets, lieux d’exception incontournables et visibles depuis les lignes de tram, afin de prolonger cet héritage dans le temps, de perpétuer la tradition et de témoigner de la dynamique architecturale de notre époque.
La Folie de Sou Fujimoto s’inscrit donc dans cette démarche. Lauréat du Concours pour l’ouvrage de Richter, l’équipe de cet architecte confirmé propose l’Arbre Blanc, un immeuble de logements standing doté également d’un restaurant, d’une galerie d’art et d’espaces de bureaux.

« Je me suis inspiré directement du climat montpelliérain et d’une qualité de vie tournée vers l’extérieur. Le logement devient ouvert et projeté vers l’extérieur ».

Un projet très poétique et incontestablement en accord avec notre façon de vivre et recevoir.. en extérieur ! L’architecte l’a bien compris, les terrasses sont le prolongement de notre habitat et donc un élément essentiel de notre logement dans la région, le soleil dirige notre style de vie.. D’un point de vue esthétique, suis très impatiente et curieuse de voir cette architecture s’intégrer à son environnement. Les Berges du Lez sont un lieu assez « pelé » et déjà très hétéroclite et ce projet vient encore en rupture avec tout ce qui existe. Fort d’une construction étonnante et pour le moins innovante, l’Arbre Blanc n’a plus qu’à pousser pour nous (dé)montrer combien il sera bon de vivre abrité par l’ombre de ses branches.

20221_214_NIGHTY_DEF2_L5000  20219_153_AREAL_DEF2_L5000 20216_967_1-4 20220_175_cuisine-interieure-JP-lstlrlast 20215_939_1-3 20222_264_EN-COURS-BALCON-VUE-MERlrlast 20217_990_1-5 20218_097_1

7 commentaires

  1. Isa dit

    Ce projet est juste sublime et grandiose. J’aime sa pureté, son élégance et son innovation.
    Quant à l’emplacement de ce magnifique arbre, je suis sceptique! Mais j’attends de voir, et d’aller boire un verre au bar du dernier étage!

    PS : j’aime beaucoup votre article!

    Isa.

  2. Elsa dit

    J’habite juste en face de ce futur arbre blanc…Ça va être super intéressant de le voir se construire !!Le petit bâtiment (anciennement France Telecom) était un peu triste…

    • Clémence dit

      C’est clair que le local actuel ne manquera pas beaucoup ! Me tarde aussi de voir le chantier débuter ! Nous sommes voisines j’habite pas loin non plus ! ;)

JE COMMENTE