Serendipity

Noir sur Blanc 1

Il m’en aura fallu du temps pour revenir plus légèrement par ici.. Je crois que j’attendais que le numéro 1178 soit en kiosque pour vraiment me lancer..

Mais me revoilà enfin, après un faux départ début de semaine, bien décidée à réinvestir vos timelines ! Et pour ce premier post futile de l’après 7 janvier 2015, je vous propose un look ! Mais pas n’importe lequel, puisque c’est le second (et dernier !) immortalisé lors de mes vacances ! Après, promis j’arrête de vous inonder de photos enneigées ! Mais quand-même, avouez que c’est trop beau !

Alors pourquoi « serendipity »? Serendipity, ou sérendipité en français, est le fait de découvrir quelque chose d’intéressant, voire fabuleux, alors même que l’on était en quête d’autre chose.. Dans la vie de tous les jours, la sérendipité suppose ouverture d’esprit (on essaie !), curiosité (toujours !), perspicacité (évidemment !) et résilience (je me soigne !). Et bien que je sois de plus en plus en plus défaitiste et fataliste quand à l’avenir et à l’espèce humaine en général, j’avoue, et c’est étrange, que paradoxalement je persiste à nourrir beaucoup d’espoir et notamment en ce qui concerne l’amour (au sens large). Je fais partie de cette génération Disney, bien salement imprégnée de contes de fée, qui refuse de céder au scepticisme ! La vie m’ayant pourtant apporté maintes preuves ruinant l’hypothèse de la happy end, la riquiqui infime possibilité que cela puisse tout de même se produire suffit à me faire tenir bon depuis de nombreuses années.. Alors je bataille pour ça, vaillamment mais pas sans relâche (personne n’est parfait !), pour ne pas sombrer dans nos pires ennemis, mélancolie et morosité..

Et puis en décembre, replongée dans une ambiance familiale durant près d’une semaine, voilà que j’ai dû revêtir mon costume de benjamine. Quand on est comme moi la plus petite d’une fratrie (dans mon cas on peut même élargir ça à la bonne quinzaine de cousins !), il faut se rendre à l’évidence, aux yeux des autres, on ne sera toujours qu’une enfant. Un peu Très contrariant la plupart du temps, puisqu’il est quasi impossible d’être pris au sérieux, cet handicap se révèle parfois confortable et rassurant lorsqu’il s’accompagne d’un lâcher-prise et d’un retour à la candeur.. Dès lors, le dépaysement en territoire famille est total et la coupure avec sa vie de tous les jours bien effective. On se ressource alors bien comme il faut, et pire, on recommence à croire que tout est possible ! Ajoutez à cela la magie des fêtes de fin d’années et l’ivresse face à une nature immaculée, et hop, me voilà comme neuve, gambadant dans la neige, toute pimpante et rassérénée, prête à affronter pleine de conviction et d’espérance la nouvelle année !

Manquerait plus que je trouve au détour de ma vie ce que j’ai perdu l’envie de chercher !

image: http://media.paperblog.fr/i/745/7452366/serendipity-L-hbrUOA.jpeg

Noir sur Blanc 3

Noir sur Blanc 2Noir sur Blanc 5Noir sur Blanc 13Noir sur Blanc 9Noir sur Blanc 7Noir sur Blanc 12Noir sur Blanc 15Noir sur Blanc 20Noir sur Blanc 16Noir sur Blanc 19Noir sur Blanc 24Noir sur Blanc 8Noir sur Blanc 23

Manteau Paule Ka – Pull x Echarpe Maje
Boots Robert Clergerie – Headband My Little Paris x Make My Lemonade

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.