Escapade en Norvège – Oslo

OSLO-113

J’en aurais mis du temps avant de me lancer dans la rédaction de cette petite série de posts saveur scandinave.. D’une part parce qu’il m’a fallu visionner, trier, trier puis trier à nouveau pour enfin vérifier et traiter les quelques milliers de photos prises, et d’autre part parce qu’à chaque fois que l’on évoque ce voyage, je réalise un peu plus qu’il est bel et bien derrière.. et ça, voyez-vous, bah c’est nul !

En gros en chiffres, la Norvège, mon chéri et moi c’est : 13 jours, 4 étapes, plus de 10000 km parcourus et répartis en 7 avions, 3 trains, 2 bateaux, une poignée de bus et des navettes ! 4 jours de nuit polaire, 2 hôtels, 2 airbnb et 1 auberge de jeunesse. 45 kilos de fringues et matériel, 3 doudounes et 6 bonnets soigneusement dispatchés en 1 valise, 1 grand sac et 1 sac à dos. 2 chats bengal, 6 huskies, 7 baleines, 2 orques, 4 phoques et des mouettes. Une dizaine de restos, bien trop de Starbucks et près de 10L de cidre Bulmers. Pas loin de 3000 photos, des centaines de « c’est beau », « regarde » et autres « wow », 1 note de taxi salée, 1 trousseau de clés récalcitrant, 2 consignes de gare, des tonnes d’amour et des kilos de sourires.. et aussi malheureusement 0 aurore boréale … Oh nooon, on va être obligé d’y retourner !

Généralités – à savoir

  • La compagnie Norwegian a été élue cette année la meilleure du monde dans les catégories low cost et long courrier, et pour l’avoir utilisée 6 fois sur les 7, nous pouvons affirmer que cela est grandement mérité ! Des tarifs défiants toute concurrence dans un pays où tout le reste est souvent hors de prix, un calendrier intéressant avec des horaires normaux, une bonne fréquence des vols, un large choix de destinations, une organisation parfaite (malgré quelques retards) avec un système d’enregistrement généralisé simple et tellement pratique. Et surtout, SURTOUT, le wi-fi en plein vol siouplé ! C’est pas la fibre hein bien sûr mais quand-même ça fait plaisir ! Bref. Testez-là, elle est comme ça !
  • D’ailleurs en parlant de WI-FI, j’ai réalisé durant tout le séjour à quel point on était à la bourre en France ! Là-bas, ils ont le WI-FI partout et même dans les transports! Y’a plus qu’à se plugger au réseau du train, du site ou de l’établissement à chaque déplacement. Les codes sont toujours en évidence ou mis à dispo rapidement. C’est canon !
  • Les gares norvégiennes ont des systèmes de consignes bien fichus, adaptés à la taille de votre bagage et pas si chers. Hyper sécure et pratique pour ne pas perdre sa journée quand un rouage de l’organisation vient à coincer.
  • Les Norvégiens parlent tous un anglais courant. Donc pas besoin de réviser son norvégien.. allé éventuellement, perfectionnez votre « Hei! ».
  • Les pourboires fonctionnent un peu comme en France. Y’a pas vraiment de règle mais voilà comment on a interprété. En gros, le service est compris dans la note mais si vous en êtes satisfaits, vous pouvez laisser un tips d’environ 5 à 10% du total. Le truc à savoir si vous payez en CB, c’est que vous l’incluez directement lors du paiement en tapant vous-même un nouveau total sur la machine. Plutôt malin pour ceux qui n’ont pas de monnaie!
  • C’est pas une légende, manger en Norvège revient (très) cher ! En gros, à deux, difficile de s’en sortir pour moins de 60/70 euros dans un resto milieu de gamme. Donc prévoyez un vrai budget bouffe si comme nous vous voulez vous faire plaisir et ne pas manger chez Burger King tous les jours (bien que j’en connais un que ça n’aurait pas complètement dérangé!). Et bien sûr, y’a aussi l’option supermarché ! La chaîne Kiwi a l’air pas mal.

Première ville-étape : Oslo.

OSLO-81  Oslo J2-4OSLO-80

A voir et/ou à faire (ou pas)

Avant toute chose, acheter l’Oslo Pass qui permet d’utiliser en illimité tous les transports en commun de la ville et d’entrer dans la plupart des sites et musées. Beaucoup de choses sont fermées en cette saison donc on a composé comme on pouvait mais finalement pour deux jours c’était parfait !

  • Le Norwegian National Opera and Ballet (imaginé par l’agence Snøhetta). Véritable iceberg architecturo-sculptural semblant plonger dans la mer (mon chéri, quant à lui, y voyait plutôt une piste de ski!), les extérieurs de cet édifice culturel méritent vraiment d’être parcourus. La vue depuis son toit est magique. Attention toutefois de ne pas glisser, pente prononcée et givre ne font pas bon ménage. Eh non perdu, je suis même pas tombée ! Pas trop déçus ?

OSLO-1 OSLO-31  OSLO-7OSLO-15OSLO-28OSLO-9  Reflet Opera

  • La Citadelle d’Akershus. Idem. Une vue sublime sur les îles d’en face, une lumière et des camaïeux de couleurs incroyables dans le ciel. Une jolie promenade pour passer du quartier gare/opéra à celui du port.

OSLO-38

  • Le quai Aker Brygge. Quartier moderne et branchouille par excellence rassemblant boutiques, bars et restaurants, le quai Aker Brygge fleure bon l’afterwork des jeunes cadres dynamiques ! La facture des anciens bâtiments du chantier naval combinée à une architecture moderne lui confère un look à la fois hype et cosy auquel nous n’avons pas été insensibles !

Oslo J2-48  Oslo J2-45Oslo J2-44  Oslo J2-47

  • Le Musée Astrup Fearnley. Ca reste de l’art moderne bien hermétique et qui parlera pas à tous mais l’architecture du bâtiment est chouette et la vue est splendide à l’heure du coucher de soleil (15/16h fin novembre)

OSLO-65OSLO-55  OSLO-64OSLO-58

  • Bygdøy : péninsule à l’ouest du centre-ville aka l' »Île des musées » est un joli quartier résidentiel. L’été, on peut s’y rendre en ferry mais l’hiver seule la ligne de bus 30 y conduit (comptez 20min). Ceci dit c’est aussi une façon de découvrir/traverser quelques quartiers de la ville.. Ouai suis du genre à toujours voir le bon côté des choses !

    _ Musée Folklorique Norvégien. C’est Anne, notre hôte Airbnb, que je recommande (voir plus bas pour le lien), qui nous y a envoyés. Clairement une visite à faire pour se plonger dans l’univers et l’histoire du pays. De vieux bâtiments rénovés dont une église impressionnante, un village tout entier reconstitué.. Très belle balade sur Bygdoy donc à compléter par..
    _ Le Musée des Bateaux Vikings. Tout petit musée qui nous tentait pas tant que ça et finalement on en est reparti avec quelques savoirs nouveaux et anecdotes sympas.

OSLO-96OSLO-106 OSLO-99OSLO-88  OSLO-85OSLO-84

  • Le Centre Nobel de la Paix. Pour parfaire sa culture des grands noms qui ont marqué l’histoire de ce fameux prix, et laisser une trace et sa pensée dans la pièce du Dalai Lama.
  • Le Musée du Design. Une des cases par lesquelles je voulais absolument passer. Erreur. Je ne sais pas si c’était la programmation du moment ou juste la scéno mais il casse pas trois pattes à un canard et mérite absolment pas le détour. Un peu surprenant dans un pays scandinave vous me direz.. bah ouai !
    La prochaine fois, pour éviter ce genre de loupé, je m’incrusterai dans l’échappée design de Voyageurs du Monde.

Pour dormir et se restaurer

  • Dormir pratique : On a testé pour vous, et pour une question d’organisation surtout, l’auberge de jeunesse Hi Hostel située à seulement 5 km de l’aéroport Gardermoen. Si on sait quelle navette prendre (!!), c’est la meilleure option il me semble pour ceux qui atterrissent ou décollent très tôt ou très tard. La navette est donc la S-44 ! Ne perdez pas une seconde à demander confirmation aux chauffeurs, ils n’en savent rien! Et descendez au Clarion Hotel, l’auberge est tout à côté. C’est spartiate mais propre, tout ce qu’on en attendait finalement ! Efficace !
  • Dormir en ville : Airbnb magique. Un appart au coeur du quartier hipster et vivant, plein de belles adresses vintage, déco et gourmandes, j’ai nommé Grünerløkka. Un intérieur tout mignon, cosy, bien décoré, spacieux, et nickel niveau propreté. Une hôte adorable, hyper chaleureuse et pleine de bons conseils. Bref, si tu veux dormir à Oslo, va chez Anne ! Pense juste à bien checker pour les clés la veille de l’arrivée !

OSLO-79

  • Un bon burger à Grünerløkka : Adresse conseillée par Anne et approuvée, le Ryes Bar. Une sorte de diner/pub americano-norvégien un poil kitsch mais qui propose de chouettes burgers.
  • Pour s’imprégner d’Aker Brygge : Gros coup de coeur pour le Aker Verkstedhallen (je traduirais ça par « les ateliers Aker »), un bâtiment industriel monumental en brique rouge construit par les entreprises mécaniques éponymes à la fin des années 1800. Cet ancien chantier naval, fermé définitivement en 1982, est aujourd’hui l’emblème du quartier, une adresse polyvalente dans laquelle bureaux, restaurants et boutiques coexistent. Olivia, un restaurant réputé de la ville, fait partie de ceux là. Et comme j’avais envie d’en voir plus et de passer de l’autre côté du mur, eh bien nous nous y sommes attablés ! Et au final, c’était vraiment aussi beau que bon, et en comparaison avec les prix pratiqués dans les autres restaurants dont on avait parcouru les menus, eh bien ça ne nous a pas fait plus mal que ça ! 

Oslo J2-50Oslo J1-37  Oslo J2-53Oslo J2-62  Oslo J2-59OSLO-78

  • Manger facile : la gare centrale Oslo S regorge de petits snacks, restos et fast food (le fameux Burger King du chéri!).. et bizarrement l’ambiance y est plutôt cosy. On sent d’ailleurs que les locaux y ont leurs petites habitudes. Peut donc être une solution rapide et économique !

PINTEREST POUR MIEUX SE RETROUVER !

N’hésitez pas à épingler l’image ci-dessous que j’ai créée tout spécialement pour Pinterest.. ainsi, vous retrouverez cet article plus facilement !

 

5 commentaires

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.