[Look] Le cas du pantalon blanc

_H5B8715-Modifier

Le cas du pantalon blanc sera toujours un topic délicat chez les sujets ni mannequins, ni androgynes, ni mats de peau, ni dépourvus de cellulite !

Bah ouai, c’est comme ça, il y a cette (non?) couleur que l’on aime pour sa pureté, sa fraicheur et les possibilités quasi infinies qu’elle offre en terme d’associations, et de l’autre, il y a cette fameuse petite voix intérieure pas du tout bienveillante qui nous rappelle qu’elle est aussi la mieux placée et la plus vicieuse dans la révélation de nos petits défauts. Alors on fait quoi hein ? On fait quoi si comme moi on raffole de cette couleur l’été.. ? Nous voilà bien avec ce cas de conscience mi esthétique mi stylistique et pourtant pas tout à fait dénué de bon sens ! Bah on dit zut et on se glisse dans notre pantalon blanc qui n’attend que ça depuis le début du printemps !

Il est vrai que je suis toujours un peu au-dessus de mon « poids de forme ».. (comme c’est joliment dit !). L’amour illumine tout notre être, nous rend plus belle il parait, carrément solaire, woaaaw ! Oui mais l’amour pousse surtout un peu plus à droite l’aiguille de la balance ! On va pas se mentir, le blanc est l’inverse du noir d’un point de vue colorimétrie, et il est aussi et surtout son inverse d’un point de vue effet visuel sur ta silhouette ! Alors mieux vaut assumer ses petites rondeurs et imperfections avant d’enfiler un pantalon blanc !

Si je dois être tout à fait honnête, ce slim est, en-dehors d’un jean brut, ce qui allait le mieux avec cette petite blouse sans manche que je tenais absolument à shooter au Jardin des Plantes de Montpellier. Alors après quelques minutes de réflexion, quelques allers-retours devant derrière face à mon miroir (sous l’oeil perplexe de mon amoureux), je me suis dit eh puis zut ! Il est peut être un poil trop slim ou trop fin ou trop « grunge » pour ce que j’ai, mais après tout franchement, on s’en fout non ? Le fait est que, à l’inverse de l’humidité ambiante qui a ruiné mon brushing et des nuages qui ont contrarié Totofocus, ce choix périlleux n’a, à aucun moment, entamé mon enthousiasme ! Bilan de cette expérience, le principal reste encore ce que l’on ressent, nos risques assumés et l’image que l’on renvoie aux autres quand on est en accord avec soi-même.. Aime toi et le monde t’aimera.. tellement cliché et pourtant ! Et c’est valable pour tout évidemment, pas seulement pour ton pantalon blanc !

Ceci était un communiqué du CAB, le Comité pour l’Auto Bienveillance.. pas mieux !

Jean Skinny blanc Dr Denim – Blouse B.Team by Bensimon – Sandales Asos – Sac Lulu Castagnettes

_H5B8741-Modifier_H5B8776-Modifier_H5B8604-Modifier  _H5B8565-Modifier_H5B8687-Modifier-2_H5B8813-Modifier_H5B8623-Modifier  _H5B8572-Modifier_H5B8628-Modifier_H5B8717-Modifier_H5B8799-Modifier_H5B8801-Modifier

Photos Les images de Tom

7 commentaires

  1. Andy dit

    Tu portes très bien le blanc!
    J’aime ton article qui dénonce bien le « soucis » du pantalon blanc. Je n’ose pas moi non plus le mettre à cause de mes cuisses et ma culotte de cheval mais pas que! Je suis quelqu’un qui se salit très très facilement alors le blanc… J’ai peur pour mon pantalon x)

    Bisouuuus :)

  2. Elise dit

    Toute la tenue est super jolie ! Il aurait vraiment été dommage de ne pas porter ce fameux pantalon blanc! Pour ma part, je n’aime pas trop les pantalons en été, d’autant plus lorsqu’ils sont slims car je m’y sens toujours trop serrée. J’aime par contre porter mes jupes ou robes blanches car le blanc est associé pour moi à cette magnifique et chaude saison qu’est l’été. Pourtant, je ne suis pas spécialement bronzée, ni aussi bien fichue qu’un mannequin :-)…! Mais en fait, je m’en moque un peu ! Bonne journée ! Elise

  3. godard claire dit

    Perso, moi qui suis aussi ronde car je suis une épicurienne qui s’assume, je préfère éviter les tons clairs et je porte mes slims avec des talons hauts. Je pense qu’il faut absolument éviter quand on dépasse le 40 et qu’on a une culotte de cheval . Le but du slim est de coller et de sublimer les silhouettes pas de faire de nous des boudinoux.

    • Clémence dit

      Ahah ! Oui bien sur Claire, je suis tout à fait d’accord avec toi ! Et d’ailleurs je parlais du concept de pantalon blanc dans l’article pas du slim blanc en particulier.. Pour ma part, je fais un 40 et il est certain que pour ce type de coupe j’ai atteint MA limite pour me sentir bien. Par contre, j’ai de jolis pantalons blancs coupe carotte ou coupe droite et ceux-là je ne me limiterai pas avant un bon moment.. C’est juste que pour aller avec cette blouse, il fallait pas de volume en bas.. d’où le slim ! ;)

      • godard claire dit

        Je pense que tu peux encore te le permettre pour une sortie en amoureux ( restaurant, vernissage ) avec des beaux escarpins et être encore au top. C’est vrai que l’association est sympa et très estivale. C’est difficile de courir et de s’éclater en pleine nature avec des talons ;) Pas facile d’être une femme …

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.