Roammates – La Conversion du Lieutenant – Vol 2

Il est temps de s’attaquer à l’aménagement du Lieutenant à proprement parler.
Et quand on va parcourir le monde (l’Europe pour le moment!), il vaut mieux élaborer une isolation efficace, d’autant que nous partirons cet automne et que dans nos montagnes, il fera frisquet !

LES PETITS TASSEAUX…

Après l’étude de plusieurs possibilités, nous avons choisi de fixer l’isolation sur des petits tasseaux dont on aura préalablement calepiné le plafond et les parois. L’avantage de cette technique par rapport à la colle en spray, c’est qu’elle permet de créer une lame d’air entre la paroi extérieure et l’isolant mince.. et donc renforcer l’effet. Normalement on ne devrait pas avoir froid !

Dans la première vidéo, vous nous voyez couper nos quelques 250 petits morceaux de MDF (10 x 20 x 40) que nous collons ensuite en quinconce sur la capucine (on a fait des petits repères avec un marqueur avant). Evidemment on évite de calepiner là ou il aura nos ouvertures (lanterneau et fenêtre fixe).

La colle utilisée ici est une multi-support.. on applique une couche de colle sur le tasseau avec un pistolet à colle, on place le tasseau sur la paroi pour déposer un peu de colle sur le support, on retire puis on remet en appuyant fort cette fois ! Et voilà, y’a plus qu’à passer à celui d’après !

 

Après la pose sur la capucine, on s’attaque au calepinage de la tôle !

Pour compléter les morceaux de MDF (10 x 20 x 40) sur les parties planes de la tôle, on s’est en plus « amusé » à découper des petits bouts de carderon de 15mm (5cm de long env) pour que l’isolant mince épouse au max les courbes de notre Lieutenant !

Cette petite manoeuvre permettra d’agrafer à 45 degrés. Le but étant qu’il y ait le moins d’effort mécanique possible sur l’isolation pour qu’elle ne se détache pas au fil du temps et se retrouve littéralement au pied du mur…

La colle utilisée est une spécial métal.. une couche de colle sur le carderon avec un pistolet à colle puis on la place dans les angles en appuyant fort !

Et à la fin de la vidéo petit tour récap de tous les petits tasseaux … c’est bôôôôôô !

… ET QUELQUES COUCHES D’ISOLANT MINCE

Nous avons une date de départ (ou plus exactement une idée de la période de départ!) mais aucune idée de la durée de notre périple.. nous n’avons aucune obligation de revenir en France par la suite.. ni même l’envie donc, il nous faut prévoir de pouvoir passer les 4 saisons (plus ou moins arides selon les pays) dans le Lieutenant !

Pour se faire, impossible pour nous de se contenter d’une couche standard d’isolant mince.. oooooh non ! Nous, nous sommes partis sur des combinaisons de plusieurs épaisseurs comprenant chacun plusieurs couches.. et qui plus est des combinaisons différentes que l’on se situe sur la partie haute (capucine en résine) ou sur la partie basse (tôle). Faut dire les montants métalliques du Lieutenant et l’ossature bois que l’on construit imposent une bonne profondeur derrière le contreplaqué donc autant en profiter !

Quand je faisais le parallèle du Lieutenant avec une capsule spatiale, j’étais pas tout à fait dans le faux ! On est vraiment parti sur des matériaux utilisés dans l’aéronautique ! Franchement, si on a trop froid ou trop chaud dans le Lieutenant, avec tout ce qu’on a mis en place, c’est que la vie nomade ne veut pas de nous !

Allé, cessons nos jacasseries et passons à la liste shopping ! Je vous mets des liens et références précises mais ces produits ne nous ont en aucun cas été offerts ou autre.. c’est juste que Bricoman était la seule enseigne à les avoir près de là où nous sommes.. mais bon comme ça, vous aurez les caractéristiques et performances de chacun ! Ca peut aider si jamais vous voulez vous fournir ailleurs !

Pour la partie haute (résine) :
1ère couche : Le plus épais avec ses 20 couches ! Oui oui vous m’aviez bien lu.. 20 couches ! Un calvaire à découper et à agrafer. Une fois découpées, les différentes couches glissent et se dispersent un peu.. franchement on était pas trop de 2 pour les poser ! Heureusement qu’on avait nos petits tasseaux pour être efficace.. (Cf Vidéos précédentes)
2ème couche : Cette seconde couche est glissée sous les liteaux de l’ossature bois puis scotchée à l’aide du scotch alu !

Pour la partie basse (tôle) :
1ère couche : le même isolant 20 couches à agrafer sur les carderons et petits tasseaux en MDF
2ème couche : La seconde couche est ici bien différente que celle de la partie haute ! En effet, elle contient une couche pare vapeur (attention y’a des faces à respecter pour cet isolant !) qui évitera à la condensation de se former contre la tôle.. et donc à la tôle de rouiller dans le temps ! On n’est jamais trop prudent !

Prochaine étape, la découpe et pose du lanterneau, cette petite fenêtre de toit qui fout la trouille !!

 

Rdv sur notre chaîne YouTube Roammates pour toujours plus de vidéos !

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.