Les Belles Rencontres – Instinct Project

Bonjour à tous,

Oui ça fait un bail mais que vous voulez-vous, nous profitons tant que possible de cette nouvelle vie, d’un rythme à la fois plus en mouvement mais aussi plus lent et surtout, nous nous ajustons peu à peu pour répartir au mieux notre temps entre le temps pour nous, le temps pour vous évidemment, et le temps pour les autres (famille, clients…). Je suis en pleine préparation des premiers billets sur l’Italie, je vous publie le premier tout vite c’est promis.. mais aujourd’hui j’aimerais surtout vous parler de l’initiative de Sara, la fondatrice d’Instinct Project. 

Sara est venue à ma rencontre suite à mon « fameux » billet d’humeur, se retrouvant certainement beaucoup dans toute ma colère et mon incompréhension face au monde dans lequel nous vivons.. quelques échanges de mails et un long coup de fil plus tard, je suis évidemment séduite par son projet, son propos, sa vision mais aussi et surtout l’authenticité de cette belle personne et de celle qu’elle est partie retrouver après avoir tout plaqué et être partie (avec son amoureux) se réfugier en plein coeur de la nature.. Beaucoup de similitudes entre nous me direz-vous mais Sara, elle, est déjà dans l’action depuis un moment.. et elle a décidé, il y a quatre ans, de se lancer dans l’aventure Instinct Project.. et depuis 2017, sa marque est devenue réalité..

Pour me faire découvrir son univers, Sara m’a gentiment fait parvenir un grand et magnifique foulard dont le motif est inspiré d’une espèce en danger, celui de la Tortue de Madagascar..  dans mon colis, s’était également glissée l’écharpe Minimalism au message percutant.. Le design graphique est génial, la qualité incroyable, le toucher soyeux et très agréable.. je distillerai des photos ça et là sur le blog et mon insta, en fil rouge.. ou de Tencel, au choix !

Le foulard Tortue de Madagascar tout en haut de Montalcino, en Toscane..

A chaque pièce est associée une fiche sur l’animal ou le spécimen qui l’a inspirée.. une vraie jolie façon de faire connaître l’espèce et de sensibiliser.. je ne suis pas encore tout à fait végétarienne dans mon alimentation, ni végane ou toujours responsable dans ma façon de choisir mes vêtements mais j’y travaille et y arrive peu à peu et il est certain que cette rencontre m’aura fait avancer encore un peu plus sur cette voie..

..RENCONTRE..

Bonjour Sara ! Peux-tu nous raconter ton parcours atypique et dans lequel forcément je me reconnais beaucoup ?

Après 15 ans de vie parisienne, nous avons décidé de partir dans un endroit où nous pourrions nous rapprocher de la nature, nous avons jeté notre dévolu sur la Normandie. «La vraie Vie» comme nous aimons le dire. Nous sommes très proches de la mer, donc les marées, la Lune, les oiseaux, un contact qui nous réapprend à prendre conscience du temps, dans une société où tout va trop vite, c’est bien de prendre le temps pour essayé de faire les choses mieux. Directeurs artistiques et designers, mon homme et moi faisons partie de l’industrie et travaillons parfois sur des sujets compliqués pour notre éthique personnelle et nos convictions, c’est pour ça que nous avons aussi créer Instinct Project, pour travailler sur un sujet en total cohérence avec nous mêmes.

Sara x Julien, son amoureux, « droit dans les yeux » comme ils disent

Comment l’idée de créer ta marque de textile t’est-elle venue ?

Ça fait très longtemps que le rapport entre la nature et l’espèce que nous sommes me hante. Je trouve que nous avons oublié d’où nous venons, la matière que nous sommes. Je suis une passionnée de la mode, la création me fascine, le rapport aux formes, aux coupes, aux couleurs, aux motifs, aux matières, ce sont quelques part des extensions de nous même, mais il est très difficile de trouver des choses cohérentes du début jusqu’à la fin. Dans une société malade et quelque part triste de ce manque de contact avec la nature, j’ai voulu créer du lien entre la beauté d’un monde en danger et notre quotidien comme une rapprochement de ces deux éléments pour nous faire du bien. Notre Instinct est souvent bafoué, c’est un moyen de reprendre contact. L’industrie de la mode est une catastrophe, pour la nature, les animaux, les hommes alors que c’est un merveilleux moyen d’expression et de création, c’est ce que l’on a voulu faire avec Instinct Project. parce que l’on est persuadés qu’éthique et création font extrêmement bon ménage.

Tu as mis en place une véritable Charte Ethique Instinct Project, quel impact a-t-elle sur toute ta chaîne de conception / fabrication ? Qu’est-ce qui te différencie des autres ?

Bien sûr ! Et elle est étonnement simple :

– Responsable, pour la planète et tous ceux qui la peuplent. Toutes les matières, de la fabrication des fils au packaging doivent avoir un impact minimum sur la planète, être responsable du début à la fin, socialement et (favoriser les circuits courts, les savoir-faire) l’impact positif se fera à partir de la reconnexion Nature – Homme dans les consciences et dans les actions.

– Éthique et cause animale
Nous ne ferons aucun mal à n’importe quel être sensible, le bien être animal est aussi important que les droits de l’homme. Ni cuirs, ni fourrure, ni peaux, ni soie, ni produits chimiques toxiques et caustiques, ni travailleurs abusés. La marque participera à des actions de sauvegarde, mais aussi des actions sociales quand cela sera possible.

– Créativité
C’est notre mission de diriger et d’inspirer une manière durable la mode de demain. Ce qui nous différencie des autres c’est que nous n’avons pas fait de green marketing, c’est ancré à la base du projet. Contrairement aux marques qui inventent des histoires pour sensibiliser le public et faire un coup marketing «green», qui se font une belle image avec 5% de leur collection, histoire de montrer leur «bonne foi», comme en politique : les gouvernements qui tentent de faire quelques projets responsables «green» alors que ça devrait faire partie de la base des réflexions, notre éthique est sellée dès le départ, nous souhaitons une nouvelle économie, une économie vertueuse, cette éthique environnementale est inscrite dans l’ADN d’Instinct Project. Tout est
lié, ce n’est pas parce que nous protégeons notre environnement en utilisant des matières responsables et en protegeant les espèces que nous avons le droits de ne pas nous soucier des hommes, ce n’est pas juste prendre soin des animaux et de la nature mais aussi des hommes, c’est prendre soin d’un tout comme ça devrait l’être pour tout dans tous les domaines, même si ce n’est pas toujours évident. Nous avons voulu aller plus loin, les marques se font de l’argent, beaucoup d’argent pour certaines mais elles en font quoi ? Cette finalité pécuniaire n’a pour nous aucune valeur si on ne la transforme pas. C’est pour ça que notre partenaire HISA (Human Initiative to Save Animals) est fondamental est nous suit depuis le début, nos missions peuvent être locales, sur des choses toutes simples, ces réflexions ne sont pas toujours simples, mais c’est en apprenant et prenant conscience de tous les paramètres que nous pouvons faire le bien.

Et les animaux dans tout ça ? Comment la Red List inspire-t-elle tes produits ?

C’est la base du projet, c’est en voyant la panthère nébuleuse de Taïwan tombée dans la catégorie «éteinte en milieu naturelle» que le déclic est venu. C’est là que j’ai commencé à m’intéresser à la Red List de L’UICN, à explorer ce monde en déclin…Ce n’est pas possible de laisser faire, nous pouvons tous faire quelque chose, nous sommes responsables de ce qui arrive, et nous devons changer les choses, chacun à son niveau, nous évoluons tous, tous les jours, rien n’est figé… À nous d’inventer le monde de demain. La création est aussi chez tout le monde, une prise de conscience est necessaire, toutes les initiatives sont bonnes !

Tout à fait entre nous ( ! ), quel est ton petit préféré parmi tous tes beaux produits ?

Je crois que c’est la Tortue étoilée de Madagascar, il est spécial pour moi car c’est le premier que j’ai fait et j’ai comme été guidée, je ressens comme une force douce, un apaisement quand je le porte.

Si tu devais définir Instinct Project en 3 mots ?

Engagé
Bienveillant
Absolu

Un moment fort dans la vie d’Instinct Project ?

L’exposition-événement «Sauvages», dans lequel nous nous sommes beaucoup impliqués, nous avons participer à la conception de l’exposition avec Perrine Crosmary (directrice d’HISA Human Initiave to save animals) et Tibault Sarny, mais aussi créé une collection capsule plus «activiste» dans l’âme, parce que c’est ce que nous sommes au fond des «activites». Cette exposition a pour vocation de sensibiliser le grand public à la captivité des animaux sauvages, c’est une plateforme artistique de réflexion, ni moralisatrice, ni accusatrice, elle appelle à la réflexion pour que cette prise de conscience se fasse naturellement, ce n’est pas en imposant les choses mais en les comprenant que tout change.

 

Ce que l’on peut te souhaiter pour la suite ?

Que Instinct Project fédère des gens, des initiatives, que l’on arrive à sauver des animaux, que l’on continue ces actions encore longtemps pour faire un monde plus conscient et soucieux de ce qui nous entoure.

 

Retrouvez tout l’univers Instinct Project sur le site de la marque et sur son Instagram

 

2 commentaires

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.