Les belles rencontres – Marcel Vibes

Re ! Et oui, la Norvège c’est fini.. ooooooh .. oui mais du coup me voilà de retour en France et donc par ici ! … ahhhhh… pour votre plus grande joie.. ah ?… mais siii !

Si vous me suivez sur Instagram.. ou plus précisément.. si vous suivez tous mes comptes sur Instagram… et plus particulièrement si vous suivez le collectif de voyageurs en van français Nouveaux Nomades… (ahah j’adore les intros en entonnoir !) … alors vous avez forcément repéré Samuel et Marcel, aka Marcel Vibes, ce tandem inspirant et hyper touchant mi humain mi van..

A la base, j’ai découvert ce « compte » après quelques échanges en dessous d’une de mes publications très profondes, dont moi seule ai le secret (oui je suis en forme merci !).. j’ai adoré le ton de Sam, l’esprit, les termes choisis, le répondant alors forcément.. comme d’hab.. suis allée creuser plus loin.. et évidemment  comme vous vous en doutez puisque je vous en parle ici aujourd’hui, zéro regret puisque depuis les aventures de Sam, de son Citroën Type H et de ses enfants campent mon quotidien et au-delà de ça c’est un bonheur de le compter désormais parmi ces amis virtuels (pour le moment !) comme seul Instagram sait vous en dénicher !

Bref, voici donc un tout nouveau type de rencontres que j’ai envie de partager avec vous par ici.. celles faites via les réseaux ou directement sur la route.. des rencontres plus vanlife puisque c’est ma façon de vivre à présent.. j’espère que ça vous plaira !

Je vous laisse découvrir Sam et son histoire..

  

Coucou Sam.. parle nous un peu de l’ancien toi, ton parcours tout ça !

Un démarrage dans la vie active très rapide, voire trop rapide.
2000, je débute dans le monde digital, à l’heure où internet n’est encore qu’une vaste mascarade pour le grand public… pour moi – nous, acteurs de ce nouveau mode de communication, un outil révolutionnaire…

Replaçons les choses dans le contexte … A cette époque nous sommes capables en quelques minutes de changer le contenu de ton écran… ce que tu vas lire… la révolution est en marche… et j’y crois dur comme fer.
Pas facile à tout juste 22 ans de te lancer, de convaincre des compagnies d’investir sur ce media… pas facile, non, voire très difficile….
J’ai eu l’opportunité de travailler au sein d’une agence web… fondée par des jeunes – comme moi, mais sans vision entrepreneuriale… elle est très vite en situation d ‘échec. Sur un coup de folie… (de chance ?), je rachète l’entreprise croulante sous les dettes.
Une phrase me reviendra constamment en tête durant les 15 années qui ont suivies, celle prononcée par mon expert comptable de l’époque – un ami de la famille depuis longtemps… « Sam je veux bien t’accompagner car à ton âge il faut déposer proprement pour ne pas te plomber le reste de ta vie ! »
Voila l’esprit … personne n’y croyait, personne n’y a cru..

Et pourtant, le jeune garçon issu d’un milieu plus que modeste que je suis a construit un petit empire à taille humaine.
Plusieurs sociétés, investissements à droite et à gauche (souvent à perte d’ailleurs… mais pas grave j’ai aidé comme j’aurais aimé qu’on le fasse pour moi !), biens immobiliers, voitures de sport, bateau…une maison dans le quartier chic de Bordeaux, et avec comme voisin uniquement la crème des notables…
LA réussite est là …. Les piques assiettes aussi… je suis généreux, jamais avare de conseils ni d’argent… j’ai tout ce qu’il me faut…

Et puis jour après jour la tristesse s’installe… tout ça ce n’est pas moi… tu te dis … putain vais je oser tomber le masque ?… arrêter de me rendre malheureux…
Le corps te le fait sentir d’abord… ce n’est pas ta vie, trop de stress, trop de contraintes, trop de tout… la maladie s’installe lentement…

Et puis ton arme la plus indispensable, celle que tu utilises au quotidien pour subsister dans ce monde de chiens te fait défaut… ton esprit te lâche… la dépression est là… tu le sais mais tu luttes… jusqu’au burn out complet !

Alors quoi ? Tu te jettes par dessus le pont d’Aquitaine…. 3 enfants … non ! Mais tu y penses tous les jours de plus en plus… Ton entourage le voit mais n’a pas la force de t’aider à quitter tout ça … le confort ça à du bon ! Ta propre femme te trahit… celle que tu as choisi pour le meilleur et pour le pire… le pire est là… ton équipe se scinde.. tu réalises… WAKE UP … changes tout sinon tu ne changes rien !

Alors, je casse tout – une erreur probablement, en tout cas sur le plan professionnel – la douceur aurait été plus judicieuse… mais le temps me manque. La torpeur est là …
Je divorce également car si pas d’équipe à quoi bon vivre ensemble… l’apparat, c’est fini… je veux me sortir de tout ça et renouer avec mes rêves et aspirations de gosse… quand tu rêves d’être heureux et de vivre… d’amour et d’eau fraiche !

Je passe alors de la situation d’ultra privilégié à sans domicile stable… 2 années de très fortes galères, je vis dans mon camion non aménagé, à même le sol dans un garage… de longs mois sans eau, sans chauffage, sans toilette, sans douche… sans rien !
Etrangement ce sont mes meilleurs souvenirs… ton corps lutte, ta tête se répare… tu re apprends les gestes simples, sans rien…
Aujourd’hui, Marcel est aménagé il fait parti de mon projet de vie avec mes enfants. Un pari un peu fou pour mon entourage – enfin celui qu’il me reste… car lorsque la peste est là … tout le monde fuit le navire ! – pas pour moi. Ai-je raison ou tort ? Je ne sais pas … mais quand je vois le sourire de mes gamins en photos, tous ces moments passés ensemble … je me dis que nous sommes sur la bonne voie…

D’où te vient cette passion pour les vieilles automobiles ?

Ah ah … alors sache que dans ce monde de passionnés nous ne parlons pas de vieilles voitures mais d’anciennes !
Elles sont le reflet vivant d’un patrimoine et d’un savoir faire d’antan !

Milieu modeste. Mon père a possédé par manque de moyens beaucoup de populaires françaises étant jeune – celles dont personne ne voulaient à l’époque et si convoitées maintenant.
Il a toujours « mécaniqué » ses voitures pour sortir des galères… il en a donc gardé une grande nostalgie… des voitures, pas des galères !
Bref, d’aussi loin que je puisse me souvenir il m’a toujours amené sur des bourses de voitures anciennes, ou juste contempler des anciennes dans la rue en me racontant telle ou telle anecdote. C’est devenu mon quotidien très jeune…
Il m’a aussi transmis la passion de la bricole… j’ai toujours « mécaniqué » avec lui… j’ai appris sur le tas, mais tu sais ces moments avec un papa peu expansif ce sont des moments incroyables de mon éducation.
Aujourd’hui encore nous « mécaniquons » ensemble sans un mot pendant des heures … mais nous sommes là ensemble …vivants… nous nous comprenons… enfin je crois !
J’ai voulu transmettre aussi cela à mes enfants… cette passion commune, cette connaissance de l’avant… quand tout n’était pas uniquement que profit ou obsolescence programmée. D’ailleurs, tous les 3 ont été véhiculés en anciennes au quotidien, et ce dès leur naissance… piqués dès le plus jeune âge !

Dans ma vie d’ avant j’ai possédé plus d’une dizaine de bolides anglais des années 50… quelques populaires françaises… dont Marcel !

Qui est Marcel ?

Vaste question, qui est Marcel ?!?

Marcel est un Citroën type H de 1954 double pare brise, 3 vitesses, moteur essence d’origine …. Un monstre de puissance :)
Le commun des mortels le surnomme « Tube » par erreur … le tube est en fait son prédécesseur, Marcel est donc un « tôlé » de 64 ans … la première génération de type H… possédant le moteur d’une Traction.

Acheté neuf à Paris en 1954 – par son seul et unique propriétaire avant moi – Marcel a rejoint Bordeaux par la route – 2 longues journées (un périple, je connais ça !) – et est devenu livreur de vins. Quel beau métier !
De châteaux en propriétés il a servi loyalement jusqu’en 2000 à livrer l’or de Bordeaux ! 2000 ? Tiens une coïncidence… pas de hasard dans la vie… seulement des signes !

Pendant 15 très longues années – celles rappelle toi où je me suis pourri la santé – Marcel, lui, était au repos sans bouger dans son hangar…

En 2015, l’année du drame … je l’ai trouvé … la sortie de grange idéale… parfait état, démarrage au 1er tour de clé… 2 jours plus tard il était chez moi !
J’ai d’abord voulu l’aménager en food truck – business is business – mais je n’en ai jamais eu le temps.

Puis la vie étant ce qu’elle est … Marcel m’a servi de maison pendant une très longue période… malgré moi.
J’ai donc décidé, pour occuper mon esprit si tourmenté, de l’aménager… rêvant de voyages… et de donner un sens à ma vie.

Et c’est aussi très vite devenu un projet pour mes enfants, nous avions un but… voyager ensemble…
Pendant toute la conversion, le voyage se lisait dans leurs yeux, eux qui n’avaient jamais connu le camping… allaient-ils aimer cette vie alternative ?
« Papa on part quand » ces mots résonnent et me donnent cette force d’avancer.

Et un jour.. C’est fait ! Je l’ai fait ! On part ! Et le reste tu peux le lire sur Instagram ou j’essaie de livrer des moments de notre vie, sans tricherie ni faux semblant… ce que tu lis c’est une vraie vie, non marketée, NOTRE vie !

Pourquoi as-tu décidé de tout lâcher et d’embrasser cette nouvelle vie ?

Je crois que j’ai répondu en partie à cette question précédemment…
Mais pour être plus clair, ce n’est pas un non choix, c’est un choix délibéré.

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, je ne suis absolument pas en errance … j’aime la nature, j’aime être seul, j’aime écouter le silence… j’aime aujourd’hui avoir la sensation d’être libre… comment te dire ? Pour le plus grand nombre, la vie est rythmée par des dogmes, je ne critique pas, absolument pas, j’ai essayé je n’y suis pas arrivé, peut-être ne suis je pas assez fort… ou simplement différent. Zèbre je suis, zèbre je resterai… à toi de comprendre !

Et par dessus tout j’aime apprendre, découvrir… que l’on m’explique, que l’on me raconte la vie… la vraie…
Les rencontres rythment cette nouvelle vie, de tous horizons, de toutes classes sociales. Voyager en ancienne, ça t’apporte sourire, bonne humeur et entraide au quotidien.

Ce mode de vie n’est pas une fuite, non ! Je n’adhère pas aux principes qui régissent aujourd’hui notre société, alors plutôt que de me rendre malade à la combattre, je joue avec elle, de manière peut-être marginale certes… mais aujourd’hui dans cette vie nomade, je n’ai plus peur de l’autre, plus peur d’échanger… je n’ai plus rien à perdre… tout est bonus, expérience… et qui vivra, verra !

Comment tes enfants ont vécu cette transition.. et surtout comment abordent-ils cette vie nomade ?

C’est une question que l’on me pose souvent !
Et bien j’ai envie de te dire quelle transition ?
Pour les enfants il n’y en a pas, ils t’aiment d’un amour inconditionnel… ils sont encore vierges de la pensée unique… donc si papa le fait nous le faisons… sans risque, sans préjugé, sans peur !

C’est probablement ce que j’ai le mieux réussi dans mon ancienne vie, ne pas les pourrir par le matériel… ils n’ont jamais manqué de rien, mais ils ont aussi compris comment tout cela arrivait jusqu’à eux… ils m’ont vu travailler dur… et pas vu beaucoup pendant tout ce temps… alors la « transition » ils l’adorent car nous passons tout notre temps ensemble à partager !

Lorsqu‘ils sont avec moi, ils adhérent parfaitement à mon style de vie et à mes convictions. Ils mangent bio, respectent la nature, font du sport, se débrouillent de toutes les situations de la vie. Ils sont plus forts chaque jour… ça m’impressionne d’ailleurs… je n’avais pas cette force à leur âge… ou simplement des barrières qu’ils n’ont pas !

  

Nous formons une équipe, chacun ses tâches – sans rechigner – tu connais beaucoup de gosses qui se battent pour faire la vaisselle, jeter des ordures à la poubelle ou voir papa engueuler et sermonner des porcs qui laissent trainer leurs merdes partout ?

La recherche du spot, la préparation du van, le quotidien, nous le partageons… ils en font pleinement partie… mais ce que tu ne sais pas, c’est que la vie avec des enfants c’est aussi beaucoup de devoirs… alors c’est fatiguant et pas toujours facile… la vie d’un papa seul avec 2 enfants en van n’est définitivement pas un long fleuve tranquille !
Je sais qu’ils apprennent beaucoup de choses différentes dans cette vie nomade en comparaison à leurs petits camarades de classe, je sais aussi qu’ils sont les premiers à mettre en pratique ce que nous apprenons … et à agir comme des guides… sans prosélytisme … c’est ma philosophie… fais-le… sois un modèle… le troupeau suivra !
Toutes les familles te le diront, c’est une sacrée école de vie pour les enfants … et les parents !
Ici pas de tablette, pas d’internet, pas de télé… et ils n’y pensent même pas… le quotidien est trop prenant… mais n’oublie pas : tout doit rester un jeu sinon ça ne fonctionne pas.

 

A quoi ressemble une journée « typique » avec Marcel ? Pour toi tout seul ? Et avec ta tribu ?

Une journée typique est une journée ou tout ne se déroule pas comme prévu ! Comme ça tu n’es jamais déçu !
Mais il y a des incontournables, je me lève tôt, très tôt ! Culture du cerveau … puis le sacro-sain petit déj… en admiration devant un paysage, un grain de sable, un caillou, que sais-je encore… en tout cas émerveillé chaque jour !

Puis vient le temps du clean up… tous les jours, l’espace est petit il faut donc l’entretenir !
La toilette… avec ou sans les enfants… rituel non négligeable…. Vivre en van ne veut pas dire faire élevage de puces ou de poux :) Non, nous ne sommes pas sales !

 

Eveil du corps, étirements, réveil musculaire… obligatoire pour les enfants aussi !

Et GO ! Départ pour des visites, baignade… en fonction du lieu où nous nous trouvons…. Tout ça en y associant la pratique du sport, randonnée, nage, surf, vélo… bref on se bouge tout le temps… le cliché de la sieste est loin pour nous !

Lorsque je suis seul, je passe plus de temps dans mon van… je prends le temps du repos, de la contemplation….et de me préparer de bons petits plats….
Ce qui est magique c’est toujours cette recherche du lieu où se poser… avoir sa maison pas loin… c’est rassurant.

Les soirées sont magiques, la nuit tombe, les lumières s’allument … ou pas … plaisir de partager un dîner…. De se raconter nos vies, de regarder un dessin animé… bref de vivre sainement… sans prise de tête… le lâcher-prise… profiter de cet instant présent si cher !

Où va te mener ton prochain road trip ?

A dire vrai… les prochains mois sont incertains… Espagne, Portugal… ou pas.
Ce qui est sûr, c’est que nous avons programmé avec les enfants 1 mois de road trip au Portugal pour les vacances d’été 2019… ne me demande pas pourquoi le Portugal …
Un jour Prune m’a dit « Papa c’est loin le Portugal ? » J’ai répondu « Pas trop mais avec Marcel c’est très long… »… « Alors on y va Papa »…
Et nous irons… je travaille sur ce road trip dès maintenant car il faut une bonne logistique pour que les enfants passent le mois entier à découvrir !

J’envisage d’ailleurs de partir 3 mois, 1 mois avant seul, 1 mois sur place avec eux puis 1 mois après seul… ça me permettra de voyager en chemin… passer par les endroits que j’ affectionne particulièrement, le pays basque espagnol, la Cantabrie, les Asturies, la Galice…. Prendre le temps de surfer, de marcher en montagne… bref prendre le temps de vivre !
Le voyage commence à la 1ere seconde où tu quittes ta vie sédentaire, le trajet fait parti du voyage… surtout en ancienne… tu sais quand tu pars, tu ne sais jamais quand tu arrives ! Je n’aime pas voyager comme une valise… mais encore une fois, chacun sa propre vision du voyage..

Si tu devais définir cette seconde vie en 3 mots ?

Joie, liberté, rencontres

Un conseil à donner à tout ceux désireux de se lancer dans une telle aventure ?

Ne te lances pas parce que les autres le font.
Ne te lances pas si c’est seulement pour faire joli sur internet !
Ne te lances pas si tu n’es pas vrai !

Et sinon GO FOR IT !!! N’ écoute personne… il n’y a pas une voie sacrée mais plusieurs chemins… si tu sens que c’est le tien, fonce ! Prends les jours les uns après les autres, n’idéalise rien … réussis à trouver ta place, ton espace de liberté, ton bonheur… seul ou en famille… il y a une vie après la mort…

Ton mantra ?

Rien n’est facile et pourtant tout est possible.

__________________________________________________________________________________________________________________

Voici donc qui clôt cette jolie rencontre..

Sam.. et même si finalement on se connait peu.. représente bien ce que je recherche chez une personne, un ami.. la bienveillance par dessus tout mais aussi cette quête du bonheur à tout prix.. (sauf celui d’empiéter sur celui des autres évidemment !).. peu importe le chemin qu’il faudra emprunter.. peu importe s’il suppose de s’y sentir un peu seul parfois.. et bien que l’on soit très différents, je me retrouve énormément dans le sens qu’il essaie de donner à sa vie.. et c’est certainement ça qui nous a rapproché ! Bref.. j’espère que cet échange vous aura plu.. Que ce chouette tandem vous aura touché.. Et sachez aussi que très prochainement cette belle plume posera ses écrits sur son propre blog.. donc si ça vous intéresse, n’hésitez pas à le suivre sur son insta.. je pense qu’il vous informera de son lancement très prochainement !

Un commentaire

JE COMMENTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.